contact@sarraf.fr

 

Cet  article de Philippe Cohen est paru  dans le quotidien toutes les Nouvelles du mercredi 28 octobre 2020.Il a fait la première page du journal.

La forêt de Rambouillet résiste bien au changement climatique.

Assèchement des arbres, maladies, attaques des chenilles processionnaires, les forêts françaises souffrent de plus en plus. « Mais on s’en sort pas mal » dit Thomas  Bran responsable à l’ONF de l unité territoriale de Rambouillet « les coups du climat comme ceux d’un boxeur touchent parfois des arbres qui ne se réveillent pas au printemps sous les effets successifs de la sécheresse et des inondations »

Qu’elle est la raison de cette résistance ?

Toujours pour Thomas  Bran « Le massif de Rambouillet est le Château d’Eau des Yvelines ,une forêt humide.On vise dans la gestion une forêt résiliente qui arrive à panser ses plaies et à se régénérer. Il y a une diversité d’essences,  des origines et des âges différents. Si on trouve des alisiers, des merisiers, ou des charmes, on les laisse. »L’autre atout c’est la dissémination des espèces ».

L’ensemble des phénomènes sont disséminés donc réduisant l ‘impact sur le massif de Rambouillet.

Philippe Cohen.

Fermer le menu